Commune de la Taillée

On constate aujourd'hui un réel souci de couverture mobile au sein de nos communes rurales et ce, ne serait-ce que pour un usage basique d'appels "voix" dont on sait combien ils peuvent être précieux ne serait ce que pour une question de sécurité des personnes et des biens.

Alors ne faisons pas durer trop longtemps le suspens et disons tout de suite que la prise de conscience du problème est ancienne et que les nombreux acteurs sur le terrain connaissent ce souci que nous avons tous fait remonté un jour ou l'autre. Il n'en reste pas moins que les décisions et les actes sur ce dossier particulier appartiennent aux opérateurs de réseau et qu'il n'est pas si aisé de les faire bouger sur le sujet.

De nombreuses initiatives sont néanmoins en cours pour faire changer les choses.

Notons au niveau national le travail de l'ARCEP qui engage des grands chantiers pour faire progresser les réseaux et les usages et inciter les opérateurs, si ce n'est les contraindre, à faire évoluer les choses dans l'objectif d'un accès de qualité à des services de communication (voix et donnéesà digne de ce nom.

 

L'observatoire sur la couverture et la qualité des services de mobilité est en marche (expérimentation en cours en Nouvelle Aquitaine)

http://www.arcep.fr/index.php?id=13533

 

Nous avons néanmoins besoin de votre aide en faisant remonter vos soucis de connexions mobiles (emplacement, opérateur, ...) afin de faire bouger les choses

 

Téléphonie mobile : l'Etat lance une plateforme contre les problèmes de couverture en milieu rural

 

France Mobile, la nouvelle plateforme, créée par l'Etat, doit permettre de recenser les problèmes de couverture mobile dans les zones rurales et les territoires de montagne.

Objectif : résoudre les désagréments en associant collectivités locales et opérateurs de télécommunications, autour de cette méthode inédite « d'appel à problèmes ».

L'outil France Mobile facilitera le suivi des dossiers et leur traitement.

 

Faire remonter les difficultés aux opérateurs mobiles

Cette plateforme entend notamment répondre à un problème fréquent dans les territoires ruraux : l'impossibilité pour les habitants de ces zones et leurs élus locaux de faire remonter leurs difficultés aux opérateurs mobiles.

Désormais, les collectivités locales pourront soumettre les soucis constatés aux professionnels et consulter les réponses apportées.

De plus, le dispositif prévoit des enceintes de dialogue avec les opérateurs au niveau régional.

Des référents seront nommés dans les préfectures et chez les professionnels pour suivre les dossiers localement. Les commissions régionales d’aménagement numérique des territoires (CRANT), instituées pour traiter de la couverture en Internet fixe, verront leurs prérogatives étendues à la concertation sur la couverture mobile.

 

Etablir les priorités d'investissements publics

Les données récoltées par France Mobile permettront également d'établir les priorités d'investissements publics.

L'Etat pourra financer avec les collectivités locales la construction de pylônes mutualisés pour l'Internet mobile en 4G, là où les opérateurs n'auront pas apporté de réponse satisfaisante.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris