Guide des droits et des démarches administratives

Piercing : quelles sont les règles ?
Question-réponse

La pratique est interdite sur un mineur sans le consentement écrit d'une personne chargée de l'autorité parentale.

Le professionnel qui réalise le piercing doit :

  • avoir suivi une formation aux conditions d'hygiène et de salubrité,

  • afficher cette attestation de formation dans le lieu de réception de la clientèle,

  • déclarer son activité auprès de l'Agence régionale de santé (ARS).

Le professionnel doit réaliser le piercing dans une pièce dédiée à cette opération, à l'exclusion de toute autre activité (espace de vente, par exemple). Cette pièce doit être nettoyée tous les jours et les surfaces utilisées doivent être désinfectées entre chaque client.

Le professionnel doit retirer ses bijoux et porter des gants stériles. Les gants sont changés entre 2 clients. Ils sont également changés, pour un même client, chaque fois que le professionnel est amené à toucher tout objet étranger à la réalisation du tatouage. Il y a changement également en cas de perçages successifs sur des zones corporelles différentes.

Il doit préparer la zone à percer en utilisant un antiseptique.

Il doit utiliser des pinces stérilisées et à usage unique.

La table de travail doit être désinfectée, équipée d'un champ stérile à usage unique.

En cas de non-respect des règles, le professionnel peut s'exposer à une amende de 1 500 €, voire davantage en cas de récidive.

Voir aussi

Pour en savoir plus

Modifié le 09/04/2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr